Les types d'isoloirs
Les Isoloirs

Bienvenue sur ISOLOIRS.fr, le site de l'isoloir détaillé

Les isoloirs et ses utilisations pour les votes

isoloir de vote

Nous connaissons tous les isoloirs de vote qui sont comme des cabines d'essayage avec leurs rideaux sur des tringles et des cloisons.

Mais certains pays se contentent de sorte de caisses en cartons ou en polypropylène dont une face est ouverte et que l'on colle avec de l'adhésif sur une table. L'électeur s'assoit devant et fait son choix de bulletin et l'insère dans l'enveloppe à l'abri des regards. Mais il ne faut pas que quelqu'un se trouve derrière lui ou bien qu'il y ait une glace ou un carreau qui permette de voir ce qu'il fait.

Retrouvez tous le matériels électoral sur www.formxl.com.

Définition de l'isoloir

Le code électoral précise que la fonction de l'isoloir est de préserver le secret du vote. Pour cela, un rideau sur une tringle ferme l'isoloir quand l'électeur y est entré, Il descend généralement à environ 50 cm du sol et la hauteur de l'isoloir et donc du rideau est généralement de 2 mètres. Le tissu utilisé est soit opaque (ne permettant pas de voir au travers mais également empêchant la lumière de pénétrer dans l'isoloir) mais l'intérieur de l'isoloir est alors très sombre, soit translucide (ne permettant pas de voir au travers mais laissant la lumière pénétrer à l'intérieur de l'isoloir).

Cette dernière solution est la plus agréable pour l'électeur mais il ne faut pas que de translucide, le tissu devienne transparent. La différence entre les deux est que dans un cas on peut voir l’électeur en ombre chinoise au travers du rideau (quand par exemple l'isoloir est placé devant une fenêtre) mais sans pouvoir lire ce qui est inscrit sur son bulletin. Si le rideau était plus que translucide et donc transparent, il serait possible de lire le bulletin de vote choisi par l'électeur et le secret du vote ne serait pas respecté. Les rideaux sont d'ordinaire en polyester mais sont parfois en matériau non feu afin de correspondre aux réglementations les plus strictes concernant les dispositions à prendre dans les lieux recevant du public. Les cases d'isoloir font généralement entre 75 x 75 cm et 80 X 80 cm. En savoir plus.

Histoire des isoloirs

Si le vote à bulletin secret date, en France, de 1795, donc juste après la révolution, il ne s'appliquait qu'à un collège électoral très restreint. Ce n'est qu'en 1848 que le suffrage universel masculin est adopté en France, alors qu'il est institué en 1872 en Grande-Bretagne, en 1877 en Belgique et en 1903 en Allemagne. Si la France est pionnière dans la notion du secret du vote par l'utilisation des isoloirs dans les bureaux de vote, il convient néanmoins de nuancer largement ce secret du vote.

En effet, initialement, l'électeur choisissait son bulletin ou y inscrivait le nom correspondant à son choix sur un bulletin qu'il pliait en 4, Mais pour que son bulletin soit introduit dans l'urne, l'électeur le donnait à l’assesseur qui le mettait dans l'urne. Évidemment, cet assesseur était un notable ce qui était impressionnant pour ne pas dire dissuasif, pour l'électeur (essentiellement des paysans et des ouvriers) qui savait bien que ce scrutateur pouvait alors voir pour qui il avait voté.

Ce n'est qu'en 1913 que la loi électorale impose que l'électeur introduise son bulletin dans une enveloppe avant de sortir de l'isoloir et qu'il introduise lui-même cette enveloppe dans l'urne. Le secret effectif du vote était enfin acquis après plus de 25 ans d’atermoiement des députés, inquiets de ne plus avoir de moyen de pression sur l'électeur. Les femmes n'auront accès aux isoloirs de vote pour y accomplir leur devoir électoral qu'en 1945 avec les décrets lois institués par le Général de Gaulle. En savoir plus.